Jakob Lenz

Wolfgang Rihm

La mise en scène de “Jakob Lenz” par Béatrice Lachaussée dans l’église de la Trinité est l’apogée de la saison lyrique.”

“Quant au lieu, il confirme son aptitude à se transformer en lieu de représentation– sous réserve bien sûr que quelqu’un sache le mettre en valeur avec autant d’imagination et de compréhension que la metteure en scène Béatrice Lachaussée et sa scénographe Nele Ellegiers."

"Lachaussée établit un lien fluide et donc plausible entre le lieu spirituel qu’est l’église et le sujet profondément séculier, le destin d’un artiste génial et fou à la fois."/…/
"De même sa façon de diriger les personnages crée continuellement des tableaux saisissants et pleins de sens."

KÖLNER STADT ANZEIGER, Markus Schwering, 24.03.2014

« Comment pénétrer au cœur d’une pièce en renonçant à toute fioriture ? L’opéra de Cologne l’a démontré le week-end dernier à l’église de la Trinité avec une nouvelle production de l’opéra de chambre « Jakob Lenz » de Wolfgang Rihm. La jeune metteure en scène Béatrice Lachaussée utilise l’espace scénique inhabituel de manière exemplaire en transformant la nef centrale en scène. Une allée étroite au milieu sépare les rangées de spectateurs et conduit littéralement, telle une arrête fatale, de la table de travail à l’autel, du lit à la chaire, et enfin, à l’autre bout de l’église, au rocher du chagrin, du haut duquel le poète devenu fou se précipitera dans l’abîme. »

FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, Christian Wildhagen, 01.04.2014

agenda

14 novembre 2020
Opera Zuid